Oxfam in West Africa
Loading images...

La Sécurité Alimentaire au Sénégal

April 11th, 2008 Posted in Agriculture, Français
  Par Thierno Ndiaye, Chargé de Programme Livelihoods

Le Sénégal fait partie des pays sahéliens présentant un bilan céréalier structurellement déficitaire. L’évaluation de la campagne agricole 2006/2007 laisse entrevoir des difficultés tant au niveau des populations que du bétail. Cette situation s’explique principalement par :

– un hivernage tardif ;

– une pause pluviométrique prolongée ;

– une pression parasitaire marquée par la présence de cantharides, de  amsacta etc  surtout dans le Nord du pays.

La majeure partie des cultures n’ont pas pu boucler leur cycle végétatif créant ainsi une situation de déficit alimentaire et fourrager.Cependant, il faut relativiser dans la mesure où  les zones  à risques  ne présentent pas les mêmes niveaux de vulnérabilité. Il y’en a qui  ont de réelles possibilités de développer des alternatives. C’est le cas de la zone du Walo (Région du Fleuve) qui a connu cette année une crue exceptionnelle favorable aux cultures de décrues(maÏs, patate, ognon etc .). Il s’y ajoute les activités de cueillette et l’apport des expatriés.

Cette zone est opposée au Diéri dont les activités dépendent  exclusivement de la pluviométrie ce qui augmente la fragilité de son écosystème agropastoral.

Au plan fourrager le tapis herbacé présente un caractère discontinu avec des zones dénudées  et des zones relativement bien fournies. Les premières constituent des points de départ de transhumants tandis que les secondes sont des zones d’accueil devant faire face au risque de  surcharge des pâturages.

En outre, l’inaccessibilité physique et financière des graines de coton et aliments concentrés, combiné  aux feux de brousse ont  compliqué davantage la situation du cheptel devenu déjà très précaire.

Compte tenu de cette situation des mesures d’urgences s’imposent pour aider les populations et le cheptel à faire face au déficit céréalier et fourrager surtout dans les régions Nord et centre du pays qui sont les plus éprouvées.

Les actions à préconiser sont :

  •  A court terme, distribuer des vivres et aliments de bétail aux populations afin de leur permettre de faire face à la soudure d’ici l’hivernage prochain;
  • A Moyen terme, préparer la campagne agricole 2007/2008 en mettant à la disposition des paysans des semences de qualité et de l’engrais à temps.

Post a Comment