Oxfam in West Africa
Loading images...

Célébration de la Journée Mondiale des Femmes Rurales au Ghana

November 11th, 2014 Posted in Agriculture, Campagne CULTIVONS, Français, Genre, Ghana, Nutrition et sécurité alimentaire
Marche des femmes rurales a Garu, Ghana

Marche des femmes rurales à Garu, Ghana

Les femmes sont les héros méconnus dans les zones rurales qui se battent pour garder leur famille unie et pourtant la seule reconnaissance de leur contribution exceptionnelle se résume en l’éternelle phrase ’’derrière chaque grand homme, il y a une femme’’. Le chef du District de Garu Tempane, l’une des zones du projet d’Oxfam dans le nord du Ghana a exprimé ce sentiment en insistant sur  la négligence de la contribution des femmes rurales dans les économies nationales.

Oxfam et son partenaire local la Presbytarian Agric Station-Garu (PAS-G) en collaboration  avec le district ont célébré la Journée Mondiale des Femmes Rurales. Pour avoir été le premier évènement de ce genre dans le district, femmes, jeunes et vieux ont ignoré le soleil brûlant, et marché dans les principales artères de Garu pour commémorer l’occasion.

Au fur et à mesure que les femmes dansaient, chantaient et interagissaient, une chose claire apparut; ces femmes désiraient ardemment avoir tel un jour le plus souvent possible pour se retrouver face à face avec les autorités afin de faire passer leurs griefs.

Tout au long du forum, les témoignages faits par les hommes attestent que la contribution de la femme rurale va au-delà de la saison de plantation; il s’étend à la récolte et à la transformation de divers produits alimentaires destinés à la consommation. Un exemple typique du District de Tempane Garu de la Région Nord Est (Upper East Region) où la plupart des femmes rurales récoltent et transforment leur beurre de karité, moulent leur riz, et brassent leur pito (une bière locale) y compris l’extraction de l’huile de la noix palmiste et l’arachide entre autres.

Les femmes, comme ils l’ont expliqué, sont également largement impliqués dans le transport à l’aide de charrette contre vents et marées à travers les régions des différentes denrées alimentaires destinées aux marchés urbains afin d’obtenir quelque chose pour se nourrir.

Dans une discussion ouverte, certaines femmes ont profité de l’occasion pour parler directement aux dirigeants du district. La plupart de leurs préoccupations concernaient les mariages précoces, le leadership des femmes et le soutien agricole.

“Les femmes ne doivent pas être pris en charge que pour l’accès aux intrants agricoles, mais aussi doivent être encouragées à prendre des postes de leadership dans l’assemblée,” l’un d’eux a plaidé.

“Les mariages précoces doivent être évités afin que nos filles puissent aller loin dans leurs études”, a déclaré un autre.

Dans la capitale Accra, la célébration a pris la forme de plaidoyer à travers les médias et l’engagement des parties prenantes. Les partenaires d’Oxfam WiLDAF, PFAG et CICOL ont fait diverses présentations sur les programmes nationaux à la fois à la radio et télévision afin de prouver  la nécessité d’investir dans le travail des femmes rurales agricultrices.

La plupart des discussions ont porté sur la mise en perspective pratique de la situation réelle des femmes rurales agricultrices exploitant de petits lopins de terre à résoudre les problèmes d’accès à la terre, la vulgarisation agricole, le crédit et les ressources agricoles.

Les différentes plates-formes étaient d’appeler à un changement de la situation des femmes rurales afin de leur rendre la vie plus supportable.

Naana Nkansah Agyekum

Responsable Media et Communications

Oxfam au Ghana

Post a Comment