Oxfam in West Africa
Loading images...

Femmes et conflit au Nord du Mali :Oxfam appuie les communautés à rompre le cycle des violences

November 26th, 2013 Posted in Français, Genre, Mali
En tenant des séances d’animation publique  Oxfam donne  aux femmes l’occasion de faire entendre leur voix.

En tenant des séances d’animation publique Oxfam donne aux femmes l’occasion de faire entendre leur voix.

Le Mali traverse actuellement, la plus grave crise qu’il n’ait jamais connue depuis 50 ans. Le conflit armé dans le nord du Mali a entrainé le déplacement d’environ 500 000 personnes – pour la plupart des femmes et des enfants – à l’intérieur et à l’extérieur des frontières nationales.

La prise des grandes villes du nord du Mali par les groupes armés a instauré un climat de terreur. Confrontées à une violence généralisée, victimes directes ou indirectes de graves violations des droits humains et d’un exode massif, les populations surtout les femmes ont vécu des situations choquantes et ont  souvent été victimes de  plusieurs formes de violences et d’abus tels que les mariages forcés, les viols collectifs, les injures, les coups et blessures, les sévices et excès sexuels, les rapts, etc.

À Gao, ville située au Nord du Mali,  beaucoup de femmes et filles âgées de 12 à 45 ans ont été victimes de violences sexuelles par des hommes armés.

Selon Hapsatou Maiga, ménagère vivant au quartier château «Plusieurs femmes ont connu les pires formes de violences sous l’occupation terroristes, plusieurs de mes sœurs ont été victimes de viols collectifs et de mariages forcés. »  

Actuellement, à l’instar de toutes les autres villes au Nord du Mali, Gao est en train de se reconstruire.  Mais les effets du conflit armé sont toujours très palpables surtout chez les femmes,  qui font face maintenant à des problèmes de survie les exposant très souvent à la prostitution  et à d’autres formes d’abus.

Dans la commune urbaine de Gao, particulièrement dans les quartiers d’Aljanabandja, Sossokoira, et Château, Oxfam mène des activités de sensibilisation sur les violences basées sur le genre afin d’ aider les filles et femmes victimes de violences à reprendre leur vie en mains et mais aussi à prévenir les éventuels cas de violences.

 « Nous avons constaté un impact positif des activités de sensibilisation sur les violences basées sur le Genre  auprès des populations cibles et même chez les groupements féminins etles ONG  qui y ont pris part, » soutient  Khadija Inna, assistante de projet chez Oxfam à Gao avant de poursuivre que «la violence est une réalité connue par certains, vécue par d’autres alors que d’autres encore encouraient le risque sans s’en rendre compte. »

Ce programme mis en œuvre grâce a l’appui financier de SIDA à touché à son terme de centaines de filles, de femmes, de garçons et d’hommes par quartier. L’impact et l’assimilation de l’activité sur le terrain auprès des cibles se sont fait sentir avec le niveau d’engouement des participants.

Pour Aminata, jeune femme habitante à Gao « L’approche utilisée par Oxfam, le théâtre , a permis de manière ludique   de faire un examen critique de leur conditions de vie et par la même  d’être sensibilisés et avertis par rapport aux possibilités de violence dans la présente situation et de savoir comment y remédier ».

A travers ce programme, Oxfam veut contribuer à un changement profond et durable pour mettre fin aux violences faites aux femmes mais aussi et surtout apporter le bien être à cette couche de la communauté de Gao encore vulnérable.

Aissatou Sall

Post a Comment